Franchise : une bonne option pour démarrer un projet après une rupture professionnelle

Franchise : une bonne option pour démarrer un projet après une rupture professionnelle

Que vous ayez été contraint de quitter votre emploi, ou que vous fassiez partie des salariés prêts à la « grande démission », le champ des possibles s’est soudain ouvert pour vous.  Vous avez décidé de prendre un temps de réflexion avant de démarrer un nouveau projet professionnel. C’est l’occasion pour vous d’explorer toutes les pistes, y compris celle de la création d’entreprise.

 

Un contexte propice pour démarrer nouveau projet professionnel

 

Les deux années inédites qui viennent de s’écouler ont été propices à une remise en question de la relation au travail, chez bon nombre de personne.
Effet direct de la pandémie avec des fermetures ou réduction d’activités de certaines entreprises, quête de sens pour ceux d’entre nous qui exerçaient des professions dites « non essentielles », fatigue et épuisement pour d’autres, recherche d’une meilleure harmonie entre vie familiale et vie professionnelles : les raisons de changer de métier (ou de manière de l’exercer) sont nombreuses.
D’après la 3e édition du Baromètre de la formation et de l’emploi 2022 (Centre Inffo / CSA) « la moitié des actifs pensent changer d’emploi à plus ou moins long terme (51%) dont un tiers (35%) d’ici 2 ans.

Si ce n’est pas encore comparable au phénomène «  big quit » ou «great resignation » observé aux Etats-Unis, la tendance qui consiste à remettre en question une trajectoire professionnelle qui semblait toute tracée est toutefois perceptible.

Cette aspiration au changement entraine une réflexion approfondie, et l’exploration de nouvelles pistes professionnelles, où le critère du bien-être au travail et celui de la qualité de vie figurent parmi les priorités.
Dans certains cas, le virage amorcé débouchera sur un changement de statut (de salarié à indépendant), tant la détention d’un CDI (contrat de travail à Durée Indéterminée) auparavant convoitée, ne correspond plus aux motivations actuelles.

 

Une opportunité de se lancer dans l’entrepreneuriat

 

Le choix le plus courant au début de la vie professionnelle consiste à devenir salarié(e) au sein d’une entreprise. En effet, et c’est le cas même si l’on a un projet entrepreneurial, une première expérience permet d’acquérir des compétences, des réflexes, d’étoffer son réseau, autant d’atouts qui seront précieux pour la suite.
Après plusieurs années en tant que salarié(e), vous avez peut-être eu l’impression que votre épanouissement ne passait plus forcément par ce statut, fut il sécurisant pour vous.
Que vous ayez ou non la « fibre entrepreneuriale », vous avez plusieurs fois songé à placer votre énergie au service de votre propre « business ».
A présent, que vous êtes confronté(e) à un questionnement ou une problématique de reconversion professionnelle, ce scenario prend tous son sens. Si vous avez un projet sans cesse repoussé ou l’envie plus récente de créer votre activité, c’est peut-être le bon moment de rebondir et de devenir votre propre patron.
En tant qu’ancien salarié(e ), que votre rupture soit liée à un licenciement ou qu’elle prenne la forme d’une rupture conventionnelle, vous pourrez bénéficier d’aide pour les demandeurs d’emploi et d’appuis à la création d’entreprise.

Pour ce nouveau départ, vous aurez besoin de trouver la bonne idée d’activité, de définir votre projet de vous documenter sur les statuts juridiques d’entreprise, construire votre business plan, trouver les financements, préparer les formalités pour créer votre société, etc. Autant d’étapes à franchir et de connaissances à acquérir qui feront de vous un chef d’entreprise aguerri.

Selon la nature (et le niveau de maturité) de votre projet, vous aurez le choix entre créer de toute pièce votre activité ou opter pour la franchise et rejoindre un réseau existant. C’est cette dernière solution qui est retenue par de nombreux salariés en reconversion.

 

La franchise : particulièrement adaptée pour les primo-entrepreneurs

Même s’il n’existe pas de profil-type du franchisé, nombre d’entre eux sont des cadres en reconversion qui choisissent de créer leur entreprise pour redémarrer après une rupture professionnelle. Ce mode d’entrepreneuriat repose sur la collaboration entre deux entreprises indépendantes liées par un contrat à travers lequel le franchiseur accorde au franchisé le droit de commercialiser sa gamme de produits et de services, en échange du versement d’une redevance.
Entreprendre en franchise permet de donner corps à un nouveau projet, de choisir un secteur d’activité avec lequel ils se sentent en adéquation, de se lancer en étant accompagné(e) et ainsi de limiter les risques.

En choisissant la franchise, vous développerez un concept existant et éprouvé, et vous bénéficierez de l’apport de votre franchiseur sur 3 plans : la marque, le transfert d’un savoir-faire et d’un concept et l’accompagnement.

Pour savoir si la franchise vous correspond, nous vous proposons de répondre à notre quizz. Vous verrez ainsi si comme pour de nombreux franchisé(e)s du réseau, ce type d’entrepreneuriat répond aux objectifs que vous vous êtres fixés pour votre reconversion.

Ce modèle se révèle particulièrement pertinent pour un nouvel entrepreneur qui peut s’appuyer sur une vision et l’expérience du franchiseur, bénéficier d’une formation, échanger au sein du réseau, etc., pour gagner du temps et accélérer vers la réussite.

 

Auteur de l'article : Cécile Coquet

Chargée de contenus

Ces articles peuvent vous intéresser

“Pourquoi j’ai choisi d’entreprendre en franchise » : découvrez le témoignage de Guillaume MARIE-CARDINE

Une carrière réussie dans l’industrie n’a pas empêché Guillaume MARIE-CARDINE, d’envisager une reconversion professionnelle. Quête de sens, nouvelle impulsion,...

Levons les freins à l’entrepreneuriat [Infographie]

Réseau peu étendu, manque de ressources financières ou manque de temps : vous êtes nombreux à penser que trop...