Le vrai du faux de la création d’entreprise

Le vrai du faux de la création d’entreprise

Beaucoup d’idées reçues circulent autour de la création d’entreprise. Parcours, expérience, capital, projet innovant : nous démêlons le vrai du faux en 7 points.   

1 : Il faut posséder un esprit d’entrepreneur – VRAI 

Une grande motivation, un goût prononcé pour les challenges et une envie de surmonter des défis, voilà ce qui définit un esprit d’entrepreneur. Ces qualités sont indispensables pour créer une entreprise, car elles vont permettre au futur entrepreneur d’anticiper et de gérer chaque situation qu’il rencontrera sur son parcours.  

Un esprit d’entrepreneur, capable de voir loin, de gérer des équipes, d’aimer échanger, communiquer, utiliser son réseau est forcément nécessaire pour réussir et pérenniser son business. 

franchise-viasphere-vrai-faux

 

2 : Pour créer une entreprise, une idée originale est indispensable – FAUX

On peut tout à fait créer une entreprise en reprenant une idée déjà éprouvée et en l’adaptant aux besoins actuels des consommateurs.  Il ne s’agit pas toujours d’une idée révolutionnaire, mais plutôt d’une approche différente : un tarif plus abordable, une technique de production ou de commercialisation novatrice, une façon différente de communiquer, l’ajout d’une dimension environnementale, etc.   

Si vous avez envie d’entreprendre, l’une des options est de vous tourner vers la franchise. Vous vous basez sur un concept existant et vous développez votre propre activité. C’est vous l’entrepreneur mais vous vous appuyez sur une solution qui a fait ses preuves. 

 

3 : Il faut beaucoup d’argent pour créer son entreprise – FAUX

Deux tiers des sociétés sont créés avec moins de 20 000€. 

Les besoins d’argent de départ diffèrent selon le type d’activité. Certaines sociétés, notamment dans les nouvelles technologies ou les services à la personne, peuvent être créées avec peu d’argent. 

Néanmoins, des frais sont à prévoir quelles que soient l’activité : immatriculation, rédaction et dépôt des statuts, frais de communication, petit matériel ou encore assurance civile professionnelle. 

Ensuite, l’investissement dépend du secteur d’activité : besoin ou non d’un local, d’un stock de produits, de matériel informatique, de matériel de production, d’une équipe à rémunérer, par exemple. 

 

4 : L’entrepreneuriat est réservé aux personnes expérimentées – FAUX

Il n’y a pas d’âge pour entreprendre, tout comme il n’est pas nécessaire d’être « sur-diplômé » pour créer une entreprise. 

En France en 2020, 41% des créateurs d’entreprises individuelles ont moins de 30 ans et l’âge moyen d’un chef d’entreprise qui débute est de 36 ans. 

Il est ceci dit primordial de disposer de certaines notions liées à la gestion financière, au marketing ou encore aux actions commerciales.  

Bon à savoir : Lorsque l’on reprend une entreprise ou que l’on ouvre une franchise, on bénéficie d’un accompagnement sur-mesure, de conseils d’experts et de diverses formations pour se former au métier de chef d’entreprise et connaître les tenants et aboutissants du domaine d’activité dans lequel on exerce.  

franchise-viasphere-vrai-faux-idee-originale

 

5 : Choisir ses statuts est une étape cruciale –  VRAI 

S’il n’y a pas, à proprement parler, de statut « idéal » pour créer une entreprise, il est toutefois nécessaire de connaître les caractéristiques et avantages de chaque forme juridique avant de se décider :  

  • La nécessité ou non de disposer d’un capital,   
  • La présence ou non d’associés,   
  • La responsabilité financière (limitée au montant du capital, proportionnelle à la part du capital de chaque associé etc.),   
  • Le type d’imposition etc.  

Le choix d’une forme juridique plutôt qu’une autre dépend également du projet : faire cavalier seul ou travailler avec des associés, préserver son capital privé, etc.  

Un statut peut tout à fait être adapté à un chef d’entreprise mais ne pas correspondre à un autre, pourtant dans le même secteur d’activité.   

 

6 : Les  chefs d’entreprise sont majoritairement des hommes – VRAI 

En 2019, les chefs d’entreprise étaient répartis entre 40% de femmes et 60% d’hommes. Si la gent masculine est toujours surreprésentée à la tête de nos entreprises françaises, les femmes ne sont néanmoins pas en reste.  

Elles sont d’ailleurs très présentes dans les domaines du social, de la santé et des services aux particuliers. A ce titre, une forte proportion des dirigeants de franchise ViaSphère sont des femmes.  La diversité de nos profils chez ViaSphère, hommes ou femmes, est une force qui nous permet de bénéficier des expériences et conseils complémentaires de chacun.

franchise-viasphere-vrai-faux-femme-homme

 

7 : Créer une entreprise représente toujours un risque – VRAI  

Effectivement, le risque zéro n’existe pas, y compris dans création d’une entreprise. 

C’est une aventure parfois semée d’embûches et c’est aussi pour cela qu’il est vital que le chef d’entreprise ait l’âme et la vision d’un entrepreneur.  

On peut en revanche minimiser ce risque pris, en reprenant une entreprise ou en ouvrant une franchise. 

Le modèle économique est déjà éprouvé ce qui permet de mesurer la rentabilité de la société. 

Le franchisé devra tout de même veiller à faire le bon choix d’enseigne (modèle économique, rentabilité, ancienneté, accompagnement) et à faire preuve de beaucoup d’implication pour garantir le succès de son entreprise.  

 

 Envie d’en savoir plus sur la franchise ? Découvrez pourquoi devenir franchisé . 

 

Auteur de l'article : Marie Jaskulski

Chargée de contenus

Ces articles peuvent vous intéresser

L’entrepreneuriat est-il toujours une opportunité avec la Covid ?

L'entrepreneuriat en pleine forme malgré le Covid   Cela peut paraître assez paradoxal à première vue mais l'envie de se...

La franchise : un atout pour la rentabilité ?

Les investissements nécessaires pour ouvrir votre franchise   Créer une entreprise en franchise représente un investissement conséquent...